Comment bien choisir ses dalles de stabilisation ?

dalles de stabilisation

Une allée en béton ou en enrobé glissants sous la pluie et qui se fendille avec le temps, un gazon du paddock changeant en boue tous les hivers, un sable de la carrière qui devient profond… nombreux sont les problèmes dont le sol équestre peut rencontrer. C’est ce qui le rend impraticable et qui a un impact sur le bien-être des chevaux. Un cheval passe pourtant la majorité de sa vie debout d’où l’importance d’utiliser des dalles de stabilisation dans votre écurie et de trouver le modèle adéquat. Suivez le guide.

Choisir selon son utilisation.

Une dalle de stabilisation doit en premier lieu convenir à l’utilisation que vous souhaitez en faire (carrière, paddock, entrées des pâturages, sol sportif…). Le système d’une dalle ecoraster consiste à se remplir de pavés béton. Ce sera par exemple parfait pour les passages de brouettes et d’engins dans vos allées carrossables. Pour un manège, une dalle alvéolaire de type ecoraster TR40 possède des réservoirs vous permettant de libérer progressivement l’eau dans le lieu de travail. De ce fait, le sol ne sèche pas trop et ne forme pas de poussière, ce qui favorise un drainage et une souplesse adaptée aux sols équestres. Quant à une dalle alvéolée munie d’une portance optimale et qui se fixe dans le temps, elle convient parfaitement à vos pâturages et à vos paddocks. Concernant les carrières, vous pouvez opter pour une dalle stabilisatrice polyvalente notamment la TE40. En revanche, une stabilisation souple comme celle qui est fabriquée en plastique TS50 offre un confort et une sécurité optimale pour votre carrière de compétition. Quel que soit le modèle choisi, les dalles doivent être robustes, non glissantes, assurer un bon drainage et résister aux UV. Cliquez sur un site comme www.eco-ecurie.fr pour avoir plus d’informations.

Choisir en fonction de la structure du sol.

Dans le domaine d’hébergement de chevaux, tout le monde n’a pas la possibilité de loger dans la même enseigne. Il y en a ceux qui peuvent bénéficier d’un sol stable c’est-à-dire d’un terrain naturel en bonne qualité et qui se tient bien tout au long de l’année. Il y en a par contre ceux qui disposent d’une carrière perméable, sensible au piétinement et qui a tendance à se creuser. Peu importe, tout dépend de la force du mouvement mais aussi du comportement du sol d’où l’importance de bien déterminer la structure de votre terrain avant de choisir une dalle stabilisation sol chevaux. En effet, la texture du sol a strictement une influence sur votre choix. La taille des granulats qui le compose et l’épaisseur de la pâte obtenue lorsque vous le mouillez vous permettent de découvrir votre type de sol. Vous pouvez par exemple savoir s’il est sableux, argileux ou limoneux. Trouvez ensuite le modèle de dalles drainantes pour chevaux le plus adapté aux besoins de votre espace de travail.

Quel type de stabilisation privilégier ?

Une fois que le type de dalles est sélectionné, vous devez maintenant opter pour le mode de stabilisation c’est-à-dire pour la fondation sous la dalle. Pour cela, vous pouvez choisir entre une stabilisation standard, sans fondation et une fondation simple pour installer votre dalle ecoraster. Notez toutefois que tout dépend de la nature du sol et de l’intensité d’usage. Il faut donc les vérifier avant d’installer la dalle stabilisante chevaux afin d’avoir un sol stabilisé de la meilleure façon qui soit. Une stabilisation standard est par exemple recommandée pour une utilisation intense ou professionnelle du lieu comme pour l’élevage pro (plus de dizaine de chevaux), le poney club ou une écurie active. Une simple fondation conviendra cependant à un terrain avec un usage peu intense et peu chargé (moins de chevaux). Quant à une installation sans fondation, elle ne peut être utilisée que temporairement parce qu’elle ne tiendra pas aussi longtemps.

3 conseils pour faire de son poulain un futur champion
L'”andalou” devient le “pur race espagnole”