Publié le : 29 mars 20216 mins de lecture

Le sport aujourd’hui est désormais centré sur l’univers du cheval. En effet, le sport équestre regroupe différentes disciplines sportives exploitant les aptitudes athlétiques et esthétiques du cheval. Toutes les disciplines existantes feront l’objet de compétitions ou concours sportifs. En France, les cavaliers jouissent d’une formation réalisée par de meilleurs enseignants sortant des centres équestres homologués par la FFE et les poney-clubs.  

Conseil pour se préparer au concours et compétitions équestres

En premier lieu, il faut savoir consacrer plus de temps à maîtriser l’univers du cheval et les différents sports qui vont avec avant de choisir une spécialisation. En second, vous devez avoir à disposition un cheval (obtenu soit via une licence ou un achat), vous former (en ligne et physique) par voie initiale ou en mode continue dans le cadre de l’équitation, choisir sa spécialisation, accomplir toutes les étapes nécessaires afin d’obtenir. En troisième lieu, il existe également d’autres critères subjectifs et objectifs à prendre en compte. À ce titre, le cavalier doit disposer d’une licence d’adhérent à un club, une licence de compétition et différents galops.

En quatrième lieu, veuillez comprendre au préalable vos potentiels et défauts en situation réelle, gagner en expérience, comparer vos exploits par rapport aux autres adversaires redoutables, disposer d’un atout unique au cheval, être déterminé et toujours se doter d’un esprit compétitif. En dernier lieu, lorsque vous êtes fin prête pour concourir à différentes compétitions équestres, vous devez trouver une compétition parmi les listes disponibles sur asport.fr ou depuis votre centre équestre, procéder à une inscription et vous y engager. Sur ce, vous devez définir la compétition, la catégorie, la localisation, le club organisateur. Il faut observer la date d’inscription et de clôture du concours, les frais de concours. Il faut également disposer d’un compte candidat, d’un numéro d’inscription, etc.

Conseil pour choisir ses disciplines équestres

En effet, le sport aujourd’hui est fonction de nombreux paramètres. Pour commencer, vous devez comprendre la différence entre les différentes pratiques (endurantes, faciles, difficiles, rares, etc.). Notamment, l’attelage de tradition, le Doma vaquera, l’Equitation Camargue, l’Oulak, le Polo, le Polocrosse, la Randonnée équestre, le Rodéo Chilien, le Voltige cosaque, les sports gérés par la FEI, les sports gérés par la FFE, les sports internationaux équestres, les sports olympiques ou autres. Ensuite, vous devez prendre en compte les affinités particulières, le calendrier, le centre équestre, les installations à dispositions, la monture, etc. Puis, vous devez tout comprendre, vous préparer pendant un certain temps et vous progresser ainsi que demeurer polyvalent avant de vous spécialiser.

Les différentes disciplines équestres

Il existe différentes 5 variantes de la discipline équestre qui faisant partie intégrante du sport aujourd’hui. En premier lieu, les sports olympiques font réunir le CCE, le CSO et le dressage. En effet, le CCE ou concours complet d’équitation est un concours complet en extérieur s’applique avec un cheval et sur poney. Celui-ci exige au cavalier d’enchainer 3 tests différents sur le même cheval. Le CSO ou concours de saut d’obstacles est un sport olympique sur lequel le cavalier et sa monture doit franchir des barres d’obstacles mobiles. Ici, l’objectif est de pouvoir prouver différentes qualités des chevaux et leur respect sur l’obstacle. En revanche, le dressage consiste à démontrer la parfaite maitrise de la communication avec son cheval. Celui se déroule généralement sur un terrain plat et délimité mesurant 60 mètres sur 2 mètres. En second lieu, les sports internationaux équestres intègrent l’attelage, l’épreuve d’endurance, le Horse -ball, le para-dressage, le Reining et la voltige en cercle.

En troisième lieu, les sports gérés par la FEI consistent en des disciplines collectives à la Française depuis le début des années 1971. Il s’agit d’un sport fusionnant le basket et le rugby qui faisant intervenir 2 équipes de 6 cavaliers avec 2 remplaçants. En quatrième lieu, les sports gérés par la FFE regroupent de nombreuses disciplines classiques, des disciplines de cours ainsi que celles culturelles et traditionnelles (telles que l’Amazone, l’archerie équestre, le cheval de chasse, l’équitation islandaise, l’équitation de travail et tradition, le Ski joëring, etc.). En dernier lieu, les autres sports comprennent l’attelage de tradition, le Doma vaquera, l’Equitation Camargue, l’Oulak, le Polo, le Polocrosse, la Randonnée équestre, le Rodéo Chilien et le Voltige cosaque…

Les avantages de se préparer ou concourir aux compétitions équestres

Déjà, toutes les disciplines existantes font l’objet de concours et compétitions. Sachez que les 3 disciplines (telles que le concours d’équitation, le dressage et le saut d’obstacles) appartenant dans le sport équestre font partie du sport olympique. Ensuite, elles font partie intégrante du sport aujourd’hui les plus pratiquées. En France, les cavaliers jouissent d’une formation réalisée par de meilleurs enseignants sortant des centres équestres homologués par la FFE et les poney-clubs. La FFE propose différents circuits de compétition (super as et tournée des as poney) pour permettre aux jeunes cavaliers de maitriser différentes activités sportives (nationales ou internationales) s’y rapportant… Puis, pour pouvoir espérer une réussite dans le cadre des différentes disciplines sportives, il faut bien se préparer et savoir tout donner.