Les hauteurs d’obstacles en CSO

La participation à un concours CSO est une occasion pour laisser libre cours à sa passion et à sa technique. Toutefois, il est important de bien connaître la hauteur des obstacles et leurs variations selon le type d’épreuve.

Les obstacles pour les concours club

Si l’on choisir le concours CSO club, la hauteur des obstacles est en fonction de la catégorie de club auquel on participe. La hauteur des obstacles est différente si l’on prenne part à un concours club 4 ou à un club 1. En tout, on distingue cinq types de concours club, le club élite, et le club 1 au club 4. Pour pouvoir participer à un concours de club élite, il faut avoir un galop 6, de club 1 un galop 4, de club 2 un galop 3, et le galop 2 pour le club 3 et 4. Dans la même optique, le concours qui demande un plus grand galop présente une plus grande hauteur pour les obstacles. Ainsi, si la hauteur des obstacles est 65 cm pour le club 4, cette hauteur augmente de 10 cm pour chaque club pour atteindre 105 cm en club élite.

Les détails pour le concours poney

Les critères de la définition de la hauteur des obstacles changent si l’on participe à un concours CSO poney. La répartition des participants se fait selon différentes catégories selon le poney. On a le concours poney A2, A1 et A élite, le concours poney 4 à poney élite, le concours poney E2 à poney E élite, et le concours As poney 2 à As poney élite. La hauteur des obstacles peut être la même pour certaines catégories, ce sont les autres épreuves qui différencient les catégories. Les concours poney A2 et A1 sautent des obstacles respectifs de 40 et 50 cm, alors que la catégorie A élite et poney 4 saute 60cm. A partir de poney 4, les obstacles augmentent de 10 cm pour atteindre 100 cm en poney élite. Il en va de même pour poney E2 et As poney 2 avec des obstacles de 90 et 110 cm respectifs, qui atteignent 110 et 130 cm en fois en catégorie élite.

Des détails à ne pas négliger

Pour ne pas se faire surprendre durant le concours CSO, il est important de considérer quelques points. Tout d’abord, le chef de piste a le pouvoir d’ajouter 5 cm à la hauteur des obstacles, selon certaines conditions. Ensuite, il ne faut pas s’étonner si le premier obstacle semble moins élevé, car il peut être inférieur de 10 cm aux obstacles suivants. Enfin, si l’épreuve implique des combinaisons, leurs obstacles peuvent être 5 cm en dessous de la hauteur des obstacles du parcours.

Procédures pour s’engager en concours officiels
Découvrir l’équitation CSO et ses barèmes