Quels vaccins sont obligatoires pour un cheval ?

La vaccination de cheval est essentielle, d’une part pour sa protection, d’autre part pour réduire l’expansion d’épidémies. Tout comme les vermifuges, les vaccins se rapportent aux mesures prophylactiques. En France, quatre types de vaccins sont disponibles pour les équidés. Si certains sont obligatoires, prescrites par arrêté ministériel ou préfectoral, d’autres sont contraints par la circonstance. Mais au final, ils sont tous recommandés.

Vaccin contre la grippe : obligé par les Arrêtés Préfectoraux et Ministériels ainsi que par le stud-book

Il faut savoir qu’aucun traitement curatif contre la grippe n’existe. Le vétérinaire peut toutefois préconiser les médicaments permettant d’atténuer les symptômes. Mais il est important de noter que la propagation d’une écurie à une autre peut être très rapide, en l’occurrence quelques heures. Raison pour lequel ce vaccin est obligatoire.

Les Arrêtés Préfectoraux et les règlements dans le stud-book l’exigent si vous envisagez de faire participer votre cheval à de différents rassemblements (concours, compétitions équestres ou autres manifestations). Selon les Arrêtés Ministériels, il est obligatoire pour tous les étalons utilisés en insémination artificielle.

Vaccin contre le tétanos et contre la rhinopneumonie : obligatoire dans certaines situations

Réglementairement, ces deux vaccins ne sont pas obligatoires. Cependant, certaines contraintes s’imposent. La vaccination de cheval contre le tétanos par exemple, est indispensable pour souscrire à des contrats d’assurance. Mais assurance ou pas, il est fortement recommandé puisque le tétanos est fatal pour tous types de chevaux. Quant au vaccin contre la rhinopneumonie, il est inévitable pour les étalons et les poulinières dans les principales races. Pareil pour les chevaux de course de galop depuis 2018. Toutes races d’étalons utilisés en insémination artificielle sont également contraintes à faire ce type de vaccin.

Vaccin contre la rage : obligatoire pour les chevaux en compétitions internationales

Depuis 2003, la vaccination contre la rage n’est plus obligatoire en France. Par contre, les chevaux en compétitions internationales ne peuvent s’échapper à cette injection. C’est aussi le cas pour l’importation ou l’exportation vers certains pays. Après cette vaccination, toutes les vaccinations d’ailleurs, le livret de l’équidé doit être en bonne et due forme pour être reconnu.

Pour cela, ledit livret doit indiquer clairement que la vaccination a été accompagnée de l’apposition des vignettes. La signature ainsi que le cachet du vétérinaire sont également des éléments indispensables qui doivent figurer dans le carnet.

Remarque : le protocole réglementaire de vaccination de cheval se fait en plusieurs étapes. Dans ce sens, il y a primovaccination avec deux ou trois injections (dépend si la mère est vaccinée ou non). Après, vient les rappels obligatoires ou pas. Toutes ces étapes doivent être notées dans le livret.

La dentition du cheval : l’analyse de l’usure des dents du cheval
L’ostéopathe équin : un allié pour le bien-être de votre cheval