Procédures pour s’engager en concours officiels

Participer à des compétitions hippiques est un honneur. Surtout, si c’est une première expérience. Pourtant, il ne suffit pas d’aimer les chevaux et de connaître les bases pour être candidat. Pour les concours équestres, il est nécessaire de répondre à quelques conditions exigées. Que l’on soit pris en charge par un club hippique ou autonome. Aussi, si vous envisagez concourir prochainement, ces quelques lignes pourront certainement vous aider.

Pourquoi faire des concours équestres ?

Longtemps considéré comme un divertissement de riches, l’équitation est un sport. Grâce à lui, le corps, l’esprit et le sens de la réactivité sont mis à contribution. Avec de l’entraînement, un cavalier quel que soit son niveau, peut exceller. Pour ceux qui aiment le sport hippique, se lancer dans des concours équestres contribue énormément à leur évolution. Ils peuvent s’évaluer et mesurer leur progression face aux autres participants. En outre, cela leur donne l’opportunité de découvrir diverses techniques et de s’exercer. En sortant de leur zone de confort, ils deviennent plus déterminés et progressent plus rapidement. De plus, s’engager dans ce genre d’aventure améliore l’autonomie et contribue à la gestion du stress. La peur de tomber, de mal faire et les mauvaises pensées disparaissent. Pour les timides, les épreuves leur permettent d’être confiants et plus sur d’eux-mêmes. Toutefois, inutile de se jeter dans le vide, sans prendre en compte les démarches d’inscription.

Quelles sont démarches pour s’inscrire ?

Vous avez décidé de participer à un concours officiel ? Les règlements vous paraissent flous ? Si tel est le cas, sachez que beaucoup d’adhérents sont dans le même cas que vous. D’où la nécessité de faire des recherches concernant les démarches d’inscription au préalable. Ceci dit, pour prendre part à un concours officiel, les cavaliers doivent posséder une licence. Définie telle une autorisation, on peut s’en procurer auprès de la fédération compétente. Pour l’avoir, ceux qui font partie d’un club peuvent passer par un responsable. Par contre, si on concourt seul, il faut remplir un formulaire 2 à 5 jours afin de s’enregistrer. Par ailleurs, seuls les chevaux ayant rempli les papiers peuvent concourir.

Quelques infos supplémentaires

Il n’est jamais évident pour un cavalier de participer à des concours équestres. Particulièrement, si celui-ci le fait sans l’intervention d’un club. Ainsi, pour bien affronter ses adversaires le jour tant attendu, il faut être prêt. Le mieux c’est de réunir les matériels requis plusieurs jours en avance. Ce qui permettra de gagner un temps précieux pour s’entraîner et s’occuper des démarches d’inscription.

Les hauteurs d’obstacles en CSO
Découvrir l’équitation CSO et ses barèmes