La dentition du cheval : l’analyse de l’usure des dents du cheval

La passion pour l’équitation ne se résume pas uniquement à la participation au concours. Il faut également s’occuper de l’entretien de l’équidé, le soin des dents du cheval étant parmi les plus importants.

Pourquoi s’occuper des dents du cheval ?

Le soin des dents du cheval possède une place importante dans l’entretien de l’équidé, car c’est la dentition qui garantit tout son bien-être. En effet, la digestion commence par l’activité de la bouche qui est assurée par les dents. De bonnes dents garantissent que les aliments mâchés soient bien assimilés par le métabolisme du cheval. Une mauvaise usure des dents ou un état non optimal des dents peut entraîner la perte de poids, l’amaigrissement et la fatigue. Dans certains cas, ses dents lui faisant mal, le cheval peut ne pas répondre aux ordres de son cavalier et être difficile à contrôler. C’est pour ces raisons qu’il est important de faire régulièrement l’analyse des dents de cheval auprès d’un spécialiste.

Les causes des maux chez la dentition du cheval

Des problèmes au niveau de la dentition du cheval peuvent apparaître à la suite de l’usure des dents de façon normale, sans aucune pathologie. Quand le cheval mâche, ses molaires sont très sollicitées. La partie intérieure des molaires du haut et extérieur des molaires du bas s’usent. Cependant, comme les dents du cheval gagnent 2 à 3 mm par la différence entre la partie usée et celle non touchée augmente. Par conséquent, des surdents qui menacent la joue et la langue se forment. Il est important donc de s’occuper des surdents. De plus, il arrive que certaines dents de lait ne tombent pas, comme les dents de loups. Quand ces dents sont touchées par le mors, le cheval en ressent une douleur intense. Il convient de nettoyer la bouche pour identifier et enlever les dents de loup.

Comprendre l’usure des dents pour réaliser un achat

Une autre raison pour prendre soin de la dentition du solipède concerne la compréhension du niveau d’usure des dents. En s’occupant de l’entretien du cheval, on remarque leur dégradation selon l’âge. Elle constitue l’un des critères à considérer pour déterminer quels chevaux acheter.
Comme les incisives du cheval changent de forme de la racine à son sommet, ces aspects se révèlent suivant le niveau de dégradation. Il faut juste comprendre que toutes incisives ne se détériorent pas uniformément. Si les pinces s’usent en premier, les mitoyennes mettent un an pour une même usure, et les coins deux ans.

L’ostéopathe équin : un allié pour le bien-être de votre cheval
Quels vaccins sont obligatoires pour un cheval ?